Gérer la circulation des personnes en entreprise

gestion des flux en entreprise

La circulation des employés et des véhicules dans une entreprise doit être très sérieusement étudiée, organisée et optimisée pour minimiser les risques d’accident de travail et les intrusions dans les locaux. Outre l’instauration de mesures de sécurisation des voies et des trajets, la mise en place d’un système de contrôle d’accès permet de tracer les déplacements.

La circulation en entreprise inclut :

  • les entrées et sorties du personnel et du public
  • les déplacements internes et entre les locaux
  • l’entrée des matières premières et autres produits nécessaires à l’entreprise
  • la sortie des produits finis et des déchets
  • la circulation interne des produits, des machines et des véhicules

Les déplacements des employés et des véhicules, s’ils ne sont pas anticipés et guidés, peuvent occasionner des collisions, des chutes, et des intrusions, des vols de matériel et de données.

Comment maîtriser la circulation en entreprise ?

Etablir un plan des locaux

Le plan de votre entreprise doit être clair car il est destiné à être diffusé auprès des salariés. Il révélera distinctement les zones d’activité, et sera croisé avec un tableau détaillant les différentes circulations dans l’entreprise par tranches horaires. Vous pouvez tracer les itinéraires des employés, des moyens de transport (transpalettes, chariots, etc) sur des calques, un par tranche horaire si besoin.

Cette visualisation sur plan permettra de repérer des incohérences, comme des trajets inutilement longs, des croisements dangereux, des excès de déplacements de véhicules à certains moments, etc

Contrôler les voies de circulation

Chaque type de voie (piétonne, destinée aux véhicules, à double sens) doit respecter une largeur spécifique. Quand les sols sont susceptibles d’être recouverts d’eau, leur revêtement doit être antidérapant.

Assurez-vous qu’il n’y a pas d’obstacle sur les voies de circulation, et établissez si besoin une limitation de vitesse, par des ralentisseurs par exemple.

Assurer une bonne visibilité des trajets

Il s’agit bien sûr d’installer des éclairages adéquats dans chaque zone, mais également de mettre en place une signalétique précise : marquage au sol, panneaux (risque de chute, de glissade, produits dangereux…). La signalétique est une mesure préventive, et doit être associée à une information claire à tous les employés de l’entreprise, en s’assurant que les consignes de sécurité ont bien été comprises et acceptées.

Equiper son entreprise d’un système de contrôle d’accès

Une zone d’accueil permet de limiter les encombrements et de contrôler les identités des visiteurs, mais elle ne peut pas suffisamment filtrer les flux quand l’entreprise comprend un grand nombre de salariés, ou quand elle comporte des zones à risque.

En remplaçant les clés par des badges identifiés, un ensemble de cylindres électroniques permet de filtrer les accès, surtout pour les zones sensibles.

Le responsable de la sécurité attribue à chacun les droits d’accès; il peut les modifier en toute autonomie et peut les supprimer en cas de départ d’un salarié de l’entreprise. Plus de problème de clé perdue : en cas de badge perdu, il suffit de le déclarer banni. Plus de problème de circulation de clé pirate non plus : les badges ne sont pas reproductibles.

Dans le cas d’une gestion centralisée par logiciel, le système de hiérarchisation des droits autorise une attribution des accès par tranches horaires. Autre avantage du système de contrôle d’accès easylock : la gestion des visiteurs et intervenants extérieurs, auxquels on attribue un badge temporaire.

Easylock est un moyen très précis de maîtriser le flux des personnes dans une entreprise, sans nuire à leur liberté de circulation.

Publié le 4 décembre 2015 dans Le contrôle d'accès par Valérie Milsan

Vous avez aimé, partagez :

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Scoopit! Partager sur Google+

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire