Sécuriser des locaux avec la hiérarchisation des accès

sécurité locaux entreprise

Vous êtes chef d’entreprise, ou responsable de la sécurité d’une entreprise, et vous cherchez un plan stratégique cohérent et fiable pour sécuriser les locaux. La hiérarchisation des accès consiste à attribuer à chaque membre de l’entreprise, et éventuellement à chaque visiteur/ intervenant extérieur/ membre provisoire, une clé ou un badge qui l’autorise à ouvrir un certain nombre de portes. Si le système est mécanique, et repose sur les clés, on parle d’organigramme de clés. S’il est électronique, et qu’on utilise des badges, on parle de système de contrôle d’accès. Pollux est spécialisé dans la hiérarchisation des accès, qui fait intervenir plusieurs critères :

l’organisation de l’entreprise, le niveau de sécurité adapté , l’évolution future de l’entreprise, etc

Voici quelques questions à se poser afin de mettre en place un système de gestion des accès fiable et pérenne.

1/ Quels sont les besoins de sécurité de l’entreprise ?

Pour analyser vos besoins, étudiez le plan de vos locaux et essayez de procéder par cercles, le plus vaste incluant l’environnement de votre entreprise. Un système de vidéosurveillance et/ ou de gardiennage peut être utile pour surveiller la périphérie de vos locaux.
Identifiez les accès, principaux et secondaires. Avec la hiérarchisation des accès, vous pouvez filtrer les entrées :

seules les personnes autorisées peuvent entrer dans votre entreprise.

L’analyse des besoins de sécurisation implique de se poser la question de vos priorités : voulez-vous dissuader les infractions, empêcher les intrusions, tracer les passages, contrôler les déplacements ? L’équipe de Pollux vous accompagne dans cet audit de vos besoins.

2/ Quelles sont les zones sensibles à protéger ?

Ce second point découle directement du premier : en étudiant le plan de votre entreprise, vous allez définir les zones à protéger des intrusions, parce qu’elles abritent des données confidentielles, des produits dangereux, etc. En effet, toutes les zones ne nécessitent pas le même niveau de sécurité. Dans un hôpital par exemple, la pharmacie centrale et le bureau des archives doivent être équipés d’un très haut niveau de sécurité. Dans votre entreprise, il peut s’agir des salles informatiques, des bureaux de la direction, de l’entrepôt, etc.
Vous pouvez équiper vos locaux du mix cylindres mécaniques / cylindres électroniques easylock, ces derniers équipant les portes les plus critiques. Vous pouvez, avec easylock, hiérarchiser par zones : seules certaines personnes peuvent accéder à un service (qui inclut plusieurs bureaux). Avec un organigramme mécanique, on procède par niveaux : le passe général (généralement détenu par le dirigeant et le chef de sécurité) ouvre toutes les portes, les passes partiels ouvrent chacun un certain nombre de portes, et les clés particulières n’ouvrent qu’une seule porte. Dans les 2 cas, on parle de hiérarchisation des accès, mais celle du système de contrôle d’accès est plus précise.

3/ Quel est le flux de personnes qui traverse votre entreprise?

Le flux de personnes en entreprise inclut la circulation des employés, mais aussi celle des visiteurs, des intervenants extérieurs, du personnel temporaire. Avec le système de contrôle d’accès easylock, vous pouvez attribuer des badges temporaires : en dehors des accès et dates autorisés, il sera refusé.
Pour ce qui est de la circulation des employés, ont-ils tous les mêmes horaires de travail ? Si ce n’est pas le cas, easylock vous permet de hiérarchiser les accès par calendriers et horaires. Mme Unetelle, qui travaille à la comptabilité, pourra accéder à son bureau du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h30, sauf durant ses congés.

4/ Le personnel de l’entreprise est-il suffisamment informé?

L’implication de chacun est importante pour gérer la sécurité de l’entreprise : pour ne citer que la sécurité informatique, on voit encore des post-it avec le mot de passe de l’ordinateur, bien en évidence sur le bureau. L’information est donc nécessaire, et doit concerner la vigilance, le respect des règles de sécurité, le devoir de confidentialité et le bon usage du système de contrôle d’accès.

Quelle que soit la solution choisie, elle doit être expliquée, pour ne pas être mal perçue et rejetée par le personnel.

5/ Le poste d’accueil est-il efficace ?

Dans notre précédent article concernant l’organisation de l’accueil en entreprise, nous avons évoqué quelques pistes pour donner à ce poste important toute sa valeur ajoutée. Les hôtes(ses) d’accueil, ou le chef de la sécurité, ont une grande responsabilité dans la bonne organisation interne. Si l’entreprise est équipée d’un système de contrôle d’accès easylock, ils peuvent le gérer en toute autonomie : ils peuvent créer des badges pour les nouveaux arrivants, désactiver les badges perdus et les remplacer, doter les visiteurs de badges temporaires, modifier les droits d’accès, consulter l’historique des passages, etc

6/ Comment va évoluer l’entreprise à moyen terme ?

Il est préférable d’avoir une vision anticipative de l’évolution de son entreprise, pour que le système de contrôle d’accès puise évoluer naturellement. Avec un organigramme mécanique, nous pouvons prévoir les évolutions en amont. Et si vous optez pour un système à badges, nous avons conçu easylock pour qu’il soit flexible et évolutif : vous pouvez passer à une solution plus précise très simplement.

7/ Quel est votre budget ?

Pollux vous proposera une solution au budget transparent. Nous pouvons vous proposer un déploiement en plusieurs phases, pour niveler les dépenses.
L’installation d’un organigramme de clés ou du système easylock s’effectue sans travaux : les cylindres mécaniques ou électroniques remplacent vos anciens cylindres européens. Les cylindres easylock sont plus onéreux à l’achat que les cylindres mécaniques, mais le prix des badges est très faible.

Si vous avez le projet de sécuriser votre entreprise, avec un système performant et simple d’utilisation, notre équipe étudie votre besoin réel, et vous propose une solution de hiérarchisation des accès sur-mesure.

Publié le 13 avril 2016 dans Conseils sécurité par Valérie Milsan

Vous avez aimez, partagez :

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Scoopit! Partager sur Google+

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire