Serrure connectée pour espace de coworking

Les espaces de coworking se multiplient, en particulier dans les grandes villes. Cet essor fulgurant tient principalement à deux avantages de ces bureaux partagés : la mutualisation des frais et des services, et le réseau. Ces espaces collaboratifs attirent aussi bien des indépendants que des salariés nomades, qui y trouvent une énergie collective. Certaines entreprises envoient des groupes projets dans ces tiers lieux pour donner une dynamique à leur créativité. Le facteur prioritaire de l’attraction d’un espace de coworking, c’est l’accessibilité : pour sécuriser les lieux, un système de contrôle d’accès s’impose, pour s’adapter à la flexibilité requise; et pour certains accès, la serrure connectée easylock apporte mobilité et réactivité.

controle accès espace coworking

La serrure connectée s’ouvre avec un smartphone, par bluetooth, et permet de partager des accès à distance. Les serrures électroniques easylock sont désormais disponibles avec ouverture par smartphone, compatible avec un système de badges, ou utilisable seule.

Des accès à horaires variables, un turnover permanent

Les espaces de coworking proposent des formules différentes : des accès permanents (24h/24 et 7j/7), des accès aux horaires de bureau, mais aussi des mises à disposition des lieux pour des évènements (teambuilding par exemple). Il n’est pas envisageable de confier une clé à chaque membre provisoire ou permanent. Le turnover est permanent, ce renouvellement est même un des avantages des espaces collaboratifs. Outre les membres réguliers, un espace de coworking est également fréquenté par des intervenants ou hôtes de passage. Un système de contrôle d’accès par badges permet d’attribuer un accès à chacun, avec des tranches horaires et des durées de validité personnalisées. Si une équipe de collaborateurs d’une entreprise occupe une salle durant 3 jours, il leur sera attribué à chacun un badge qui leur donne accès, durant 3 jours, à cette salle. Les badges sont inactifs à l’issue de ces 3 jours.

Une serrure connectée pour attribuer des accès à distance

serrure contrôle smartphone

C’est le principal atout des serrures connectées : elles permettent d’attribuer, en quelques secondes, un accès à un tiers, à distance. Ce partage d’accès s’effectue avec un smartphone, via une application mobile. Cette réactivité est un argument de poids pour un espace de coworking. C’est celui ou celle qui est en charge de la gestion des accès qui sera le/la seul(e) habilité(e) à attribuer ces accès. Prenons un exemple : un coach, qui intervient régulièrement dans les lieux, doit animer un atelier pendant 3 jours. En réservant la salle, l’administrateur lui octroie un accès à sa salle, sans qu’ils aient besoin de se croiser. Durant son séminaire, le coach a besoin d’occuper un autre espace. Il lui suffit d’appeler l’administrateur pour lui exposer sa requête : celui-ci pourra l’autoriser à y accéder avec son smartphone, immédiatement.

Un contrôle des entrées

Une serrure électronique, connectée ou RFID (badge), offre une sécurité renforcée.

Entres autres garanties, en équipant un lieu de serrures électroniques ou de serrures connectées, on s’affranchit du souci des clés en circulation : aucune clé pirate, et badge perdu désactivé.

Par ailleurs, le contrôle automatisé des flux est important dans ces lieux qui ne disposent pas d’un service humain de surveillance. Une serrure électronique, avec ouverture par badge ou smartphone, permet de savoir qui a demandé un accès aux différentes portes. C’est un système dissuasif pour les vols, mais aussi et surtout un outil très intéressant pour contrôler et gérer les flux.

Si vous êtes à la recherche d’un système de contrôle d’accès pour un espace de coworking, n’hésitez pas à nous présenter votre projet : le système easylock a été conçu pour être très flexible. Nous trouverons ensemble votre solution.

Publié le 5 septembre 2017 dans Conseils sécurité par Valérie Milsan

Vous avez aimez, partagez :

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Scoopit! Partager sur Google+

Laisser un commentaire