Des gestes simples pour être en sécurité chez soi

Un cambriolage, effectué en la présence des occupants ou non, est une expérience traumatisante. Et pourtant, trop peu de foyers sont suffisamment protégés contre les intrusions. Pour un budget raisonnable et en prenant des mesures de précaution de bon sens, vous pouvez rendre aux cambrioleurs la tâche plus difficile et plus longue. En effet, la plupart renonce au bout de 5 minutes.

Fermez vos portes à clés

Élémentaire et pourtant, cette mesure n’est pas toujours appliquée : fermez portes et portail à clé lorsque vous êtes chez vous, et également vos fenêtres lorsque vous êtes dans le jardin. N’oubliez pas les portes secondaires, comme celle du garage.
Ne laissez pas vos clés sur la porte si vous ne voulez ou ne pouvez pas vous enfermer. Ne les laissez pas non plus en évidence dans le vide-poche par exemple.

Sécurisez les accès

Le niveau de sécurité de vos accès doit être adapté sans être inutilement excessif. Il s’évalue en fonction de l’environnement de votre logement, des biens à protéger, etc…
L’essentiel des cambriolages s’effectuant par la porte, il s’agit de la protéger en priorité en investissant dans une porte blindée, et en faisant installer des cylindres haute sécurité qui résistent aux techniques de crochetage, arrachage, perçage.

Pensez également à protéger les accès secondaires, comme le garage. Vous pouvez placer des barres métalliques derrière les volets et des barreaux aux fenêtres qui n’ont pas de volets, comme souvent celles de la salle de bains.

Aménagez l’extérieur de votre maison

Vous pouvez faciliter la tâche aux cambrioleurs sans le savoir. En effet, des outils dans le jardin comme une pelle peuvent servir à briser une porte ou une fenêtre.

Équipez le jardin de lumières extérieures équipées de détecteurs de mouvements : les intrus, soudainement « éclairés », se sentent moins tranquilles pour poursuivre leur délit.
Pour ne pas que les cambrioleurs puissent se dissimuler dans des buissons touffus, libérez la vue de la voie qui mène à la porte.

Installez un système d’alarme

Ou donnez l’impression qu’il y en a un, en plaçant par exemple un autocollant « maison protégée par un système d’alarme » en évidence sur le portail. Ces signes peuvent être à eux-seuls dissuasifs. Mais l’idéal reste un système qui vous prévient en cas de déclenchement de l’alarme, que vous fassiez appel aux services d’une entreprise de sécurité, ou que vous installiez votre système vous-même.

N’ouvrez pas votre porte à n’importe qui

Équipez votre porte d’un œilleton et n’ouvrez pas aux démarcheurs et enquêteurs. Un uniforme n’est pas une garantie, car les faux policiers, éboueurs et autres sont de plus en plus nombreux. Exigez leur carte professionnelle.

Nettoyez votre porte

Vérifiez régulièrement que votre porte n’est pas « marquée » ; les cambrioleurs repèrent parfois les lieux et laissent un signe sur votre porte pour indiquer que votre logement est intéressant. Si vous remarquez des marques sur votre porte, prenez-en une photo et rendez-vous au commissariat pour le signaler.

Ne diffusez pas vos clés

Ne confiez pas vos clés à n’importe qui, et préférez les clés protégées, reproductibles uniquement sur présentation de la carte de propriété. Ainsi, lorsque vous les récupérez, vous êtes sûrs qu’elles n’auront pas été reproduites à votre insu.

Changez de clés si vous les perdez avec vos noms et adresse, et lorsque vous emménagez. Si vous êtes locataire, cette initiative sera à votre charge bien sûr, et vous devez remettre l’ancien système de fermeture en place lors de votre départ. Mais votre propriétaire peut à juste titre considérer qu’une porte bien sécurisée est une valeur ajoutée pour son bien immobilier, et en payer tout ou partie des frais.

Ne laissez pas de signe d’absence

Les cambrioleurs observent les habitations et détectent les signes qui prouvent qu’il est inoccupé : une boite aux lettres qui déborde, un jardin non entretenu, des volets constamment clos jour et nuit, etc. Pour éviter de laisser trop d’indices lorsque vous vous absentez plusieurs jours, demandez à un voisin de confiance de passer régulièrement pour ouvrir vos volets quelques instants, relever votre courrier et entretenir sommairement le jardin.

 

La sécurité absolue est illusoire, mais si vous n’appliquez pas ces mesures de bon sens, vous vous exposez plus largement à de mauvaises surprises.

Publié le 12 mars 2012 dans Conseils sécurité par Valérie Milsan

Vous avez aimez, partagez :

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Scoopit! Partager sur Google+

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire